Dernier extrait du journal de bord avant l’arrivée au Marin demain.

16/11 Jour 15. Eole nous a quitté !
Finalement on n’aura pas besoin de trop se poser la question de ralentir ou pas la dernière journée car le vent nous a quitté ce matin. A peine 10 nœuds au portant ça nous donne un maigre 5/6 nd de vitesse sur la route !! Les 300 miles qu’ils nous restent à faire deviennent tout de suite moins anecdotiques à cette vitesse !! A vos calculettes !! Il ne faudrait tout de même pas qu’on loupe le zouk du samedi soir en Martinique !!
Avec la baisse du vent, la chaleur devient aussi dure à supporter. Air a 34° et eau a 29°. On cherche de l’ombre et on se balance des sceaux d’eau quand c’est trop dur ! Même avec cette température, l’eau nous donne un bon coup de fouet ! Pourquoi mon Jean Claude ?! Les explications de Thomas, notre ingénieur embarqué spécialiste en climatisation, ne suffisent pas pour éclaircir cette question ! On poussera l’investigation sur Google à notre arrivée !

Soit l’équipage a du mal à encaisser cette monté de chaleur, soit une épidémie de mononucléose nous touche car au vu des heures de siestes cumulées, et des difficultés à émerger de certain, il faut se poser la question. Même Max a sauter son dernier biberon ! On verra demain si le phénomène continu !

17/11 Jour 17. Toujours dans le mou !
Superbe levé de soleil rapidement noyé dans un beau grain plein de pluie. Quoi de mieux qu’une douche naturelle pour commencer notre dernière journée « classique » sur l’Atlantique ! C’est maintenant officiel, on posera le pied à terre demain ! Il nous reste 170 miles à parcourir. Notre vitesse reste faible mais toujours à 5/6 nd sur la route directe. Nos petits copains plus au sud doivent bien en baver pour cette fin de parcours !
On est passé cette nuit à coté de notre point de démâtage avec Chloé sur Pollux, notre Pogo 8,50 ! C’était il y a 4 ans déjà !! Cette fois-ci, Castor semble mieux disposé à nous emmener entier jusqu’au bout de l’Atlantique ! Pourvu que ça dur !
Le ministère de la pêche compte bien tenter un dernier coup de maitre pour embellir son bilan car celui-ci reste un peu maigrichon pour le moment : 2 dorades et 1 thon depuis les Canaries ! Pas ouf !!
Le prochain récit du bord sera celui de notre arrivée sous les tropiques ! Un moment d’exception qui nous taquine de plus en plus!

Bises de l’équipage !

 

 

Share Button